Choisir son entreprise de transports

Dans toutes les activités d’entreprises, le transport joue un rôle stratégique. Il garantit en effet le bon fonctionnement de la société et surtout, permet de s’affranchir des limites liées aux distances. Agroalimentaire, industrie, logistique, construction, commerce… tous les secteurs d’activités ont besoin d’un service de transports fiable pour acheminer leurs marchandises ou leurs matériels. En savoir plus : Lerda Transports. Etant donné l’importance de ce pôle, il faut faire appel à une société de transports Nice qualifiée pour cette mission. Mais face aux innombrables offres qui inondent le marché, choisir le bon prestataire n’est pas simple. D’où l’intérêt de prendre en considération certains critères. Le premier consiste à vérifier la couverture géographique de la société de transports Nice en question. Bien entendu, il est conseillé de choisir le prestataire capable d’offrir la couverture la plus étendue. A savoir que dans certains pays, traverser les endroits situés à lointaine distance des centres d’activités économiques peut entraîner des frais supplémentaires.

Par ailleurs, il est aussi conseillé de procéder à la vérification de la disponibilité de la société de transports Nice qui vous intéresse. Parfois, les transporteurs ne travaillent pas le samedi.

En termes de coût, sachez que les transporteurs sont assujettis à ce qu’on appelle une taxe de surcharge de carburant qui a une répercussion directe sur les prix. Elle est très variable en fonction des sociétés et peut aller du simple au quintuple. Vous devez donc faire attention à ce détail avant de choisir votre prestataire.

Un convoi exceptionnel : particularités

Dès lors que le transport est effectué dans des conditions très spécifiques, on dit qu’il s’agit d’un convoi exceptionnel. Le Transport d’engins exceptionnel est une circulation de véhicules ou le transport d’engins ou de marchandises qui sort de la norme en raison de l’imposante masse ou dimension du convoi qui n’est pas conforme à la règlementation imposée par le Code de la Route.

On dit ainsi qu’un convoi est exceptionnel lorsque sa largeur dépasse 2,55 mètres, sa longueur est supérieure à 16,50 mètres et sa masse supérieure à 40 tonnes. De même, il faut aussi que le chargement ait une masse indivisible autrement dit, qu’il n’est pas du tout possible de diviser l’objet à transporter en plusieurs parties pour faire plusieurs voyages. Le transport d’engins exceptionnel peut concerner les véhicules de travaux publics ou les véhicules agricoles, les véhicules à remorque qui transportent des marchandises indivisibles, les engins spéciaux ou encore les ensembles forains.

A noter que l’acheminement d’un convoi exceptionnel n’est pas à l’abri d’un éventuel problème : détérioration, perte, accidents, vols, incendies ou autres évènements malencontreux. Pour éviter éventuellement les litiges, il est important de souscrire à une assurance qui assure l’obtention de réparation si des accidents venaient à survenir.

Pour mettre en place le contrat, l’assureur prend en compte un certain nombre de paramètres notamment la nature des marchandises, l’itinéraire, les risques, le mode de transport et la durée de la garantie. Le type de contrat et les polices pouvant être proposés dépendront de ces différents éléments.

Les transports exceptionnels : tout savoir sur la règlementation

Le transport exceptionnel est soumis à des conditions sévères et doit nécessiter une autorisation avant de pouvoir ce faire. Deux types d’autorisations peuvent être accordés.

La première est appelée autorisation individuelle. Nominative et permanente, elle permet à un transporteur de desservir un réseau routier prédéfini à l’avance. Elle n’est valable que pour une période donnée et est limitée à certain nombre de transports. C’est le Préfet du département de départ qui donne son accord.

La seconde autorisation est appelée de « portée locale ». Elle indique les routes empruntées par le transport et les particularités du convoi. En principe, cette autorisation est nécessaire lors de l’acheminement d’engins de travaux publics, de bois en grume, de pièces indivisibles très longues, de matériels ou encore de conteneurs. Elle est délivrée par le Préfet à destination des transports traversant le département.

Au moment du départ du convoi, une importante logistique est mise en place. Un véhicule de guidage et deux véhicules de protection doivent accompagner ce dernier. Les accompagnateurs doivent également avoir suivi une formation de guidage imputée au transporteur. Parfois, des forces de l’ordre peuvent se joindre à l’escorte pour encore plus de sécurité.

Articles de la même catégorie :