Les différentes étapes pour rénover une maison ancienne

Investir dans l’immobilier ancien est un projet particulièrement stimulant. Au-delà de l’authenticité de l’architecture, l’autre avantage de la rénovation d’une maison ancienne réside dans la plus-value qu’elle pourrait générer lors d’une éventuelle revente. Les étapes de ces travaux diffèrent de ceux engagés pour la construction d’une nouvelle bâtisse.

Commençons par les démarches administratives à entreprendre. Il est indispensable que vous disposiez d’un permis de construire si vous avez besoin de faire un changement de destination, ou si le chantier n’entre pas dans le PUL (Plan d’Urbanisme Local) ou si le bâtiment à rénover est un monument historique appartenant à la ville. Un changement de destination, c’est quoi ? En fait, il faut effectuer un changement de destination si l’immeuble que vous allez rénover ne servait pas de logement auparavant. Il se peut que ce soit une ancienne ferme ou un bâtiment agricole. Si la construction est en rapport avec l’histoire de la commune, il faut demander une autorisation à la mairie. Vous devez aussi lire le PLU de la ville afin de vous assurer que les travaux envisagés soient conformes aux règlements instaurés.

Parlons maintenant des travaux de chantier. L’envergure des travaux dépend de l’état du bâtiment. Cependant, il faut toujours envisager la reprise des fondations, l’assainissement, la restauration du toit, la rénovation des ouvertures, l’isolation et le plancher, sans oublier le branchement aux diverses canalisations, les alimentations et le système de chauffage.

Quel est l’intérêt d’acquérir une maison ancienne si c’est pour la dénaturer complètement ? Bien évidemment, la rénovation d’un tel bien nécessite des travaux colossaux, mais il est plus ingénieux de garder l’esprit de l’architecture d’origine. C’est aussi un choix judicieux permettant d’économiser en matière de budget. Effectivement, bien que vous soyez tenté d’ouvrir les murs, de modifier les délimitations des pièces et d’en rajouter d’autres, il serait plus sage de garder la même structure. Votre portefeuille vous en remerciera ! Eh oui, si vous décidez de créer une nouvelle salle de bains ou une nouvelle cuisine, vous serez dans l’obligation de refaire la plomberie et l’alimentation en électricité. Au cas où certains éléments seraient encore exploitables, ne les changez pas. Une vasque ou une baignoire ancienne apportera du cachet à votre salle d’eau. Si vous avez vraiment besoin d’abattre les murs, évitez ceux qui sont porteurs. Comme ça, vous n’avez pas besoin de poser de nouveaux linteaux.

Les travaux de façade

Les vieilles maisons ont souvent des façades fissurées, couvertes de dépôts de sel ou tout simplement sont ternes. Le ravalement de façade permet de parer à toute infiltration ou déperdition tout en donnant aux anciennes bâtisses un meilleur aspect. Il est moins coûteux par rapport aux travaux d’isolation et n’altère en rien l’espace disponible à l’intérieur. Il consiste, tout, d’abord, à décaper les façades, les réparer et les traiter, puis à ajouter des protections avant de reprendre la finition. Tous les matériaux de construction tels que la brique, le béton et la pierre peuvent être peints, travaillés avec de l’enduit ou du crépi. Toutefois, ce n’est pas le cas pour le bois.

La rénovation du toit

Même si la facture de rénovation de toiture est souvent assez salée, vous ne pouvez pas vous en passer lors des travaux de rénovation d’une maison ancienne. Cette étape permet de remanier le toit avec de nouveaux matériaux tels que l’ardoise ou le béton, d’y aménager des combles, et par la même occasion, de procéder à quelques travaux d’isolation. Ces derniers s’imposent si vous voulez économiser en énergie. Avant de commencer les œuvres, n’oubliez pas de déposer une déclaration à la mairie. Si vous envisagez de surélever la toiture ou modifier son angle d’inclinaison, il vous faudra un permis de construire. Notez aussi que vous aurez besoin de contacter un architecte dans le cas où le rehaussement du toit et l’aménagement des combles entraînent la création de plus de 170 m² de surface habitable. En ce qui concerne la rénovation de la charpente, elle nécessite l’intervention de professionnels. En effet, la charpente est une structure complexe assurant la protection de la maison contre les intempéries, elle supporte également la toiture. Vous pouvez installer des charpentes traditionnelles. Ces dernières accaparent très peu d’espace. Sinon, optez pour des charpentes à fermettes. Abordables, elles ne vous laissent pas beaucoup de surface pour aménager des combles, mais elles sont robustes.

Articles de la même catégorie :