Réparation et rénovation de structures métalliques

Pour effectuer des réparations ou des rénovations de structures métalliques, il est avant tout nécessaire de connaître le matériau de construction utilisé et ses caractéristiques. Ce sont, en particulier, sa limite élastique, sa charge de rupture, l’allongement caractéristique de sa ductilité et sa soudabilité. Ensuite, vous devez connaître l’histoire et la géométrie de l’œuvre. Il est également impératif de procéder au diagnostic des défauts qui altèrent la structure. Cela peut être des fissures, des corrosions, des déformations ou des défauts d’assemblage. Enfin, un éventuel recalcul de la structure devra être fait si besoin est. Le travail réel est fait dans l’atelier (pour préparer les éléments) et sur le site (pour connecter la structure). Il existe différentes méthodes et techniques de réparation de structure en acier. Ce sont :
Réparation par soudure;
Réparation par boulonnage;
Réparation de rivetage.
Pour garantir la stabilité d’une structure en cours de réparation, les anciens éléments de la structure doivent être renforcés afin qu’ils puissent supporter la nouvelle structure. Il est alors nécessaire de connaître la capacité de résistance d’une barre avant d’entreprendre toute réparation ou rénovation afin que les autres éléments ne se déforment pas ou ne soient pas endommagés par de fausses installations.

Techniques de prévention de la corrosion

Les matériaux de construction, en particulier l’acier, subissent des dommages importants à cause de la corrosion causée par le sol, l’air, mais aussi la mer. Plus d’informations sur la corrosion sous le support de tuyau. Pour éviter cette détérioration, plusieurs techniques peuvent être utilisées. Nous avons la protection cathodique, la protection par la pose de peinture (ou d’autres revêtements de surface spéciaux) et le dimensionnement de l’acier. Une ou plusieurs de ces précautions peuvent être choisies, mais le choix dépend, entre autres, de l’agressivité de l’environnement, de la durée de la protection recherchée, sans oublier la faisabilité du projet par rapport aux moyens financiers disponibles et à la maintenance travailler à considérer. La corrosion désigne la formation de rouille sur l’acier. Il résulte de l’interaction du métal avec son environnement. Il a pour effet de modifier les propriétés du métal, le plus souvent il le dégrade.
Peinture ou revêtement anti-corrosion est une précaution assez courante lorsqu’il s’agit de protéger les structures métalliques contre la corrosion. C’est un préventif pratique et économique par rapport à d’autres méthodes.
L’acier peut également être corrodé en optant pour une protection cathodique. C’est pour défendre les structures submergées en évitant la réaction anodique de corrosion du fer.
Enfin, en optant pour le dimensionnement de l’acier, on ajoute de l’épaisseur en tenant compte de la diminution de la consistance due aux effets de la corrosion.

Reconstruction des pièces endommagées

Pour reconstruire une structure métallique, il peut être partiellement démonté et remplacé les éléments endommagés. Ici, il est préférable de mettre en place un mécanisme transitoire pour s’assurer que le nouvel élément ne déséquilibre pas toute la structure. Une barre de cravate peut être utilisée pour soutenir une barre tendue. Pour les barres à haute résistance, il est préférable d’éviter les chocs, la pression et les soudures. Si la reconstruction concerne une barre comprimée, le dispositif temporaire utilisé doit être similaire aux contreforts et aux cylindres. Nous ne pouvons pas toujours connaître à l’avance les caractéristiques particulières d’une structure métallique. Ainsi, afin de s’assurer que la reconstruction est adéquate et que les mécanismes temporaires sont adaptés, des vérifications importantes doivent être faites. Il y a, par exemple, la mise en place du dispositif temporaire, puis le positionnement de la barre et sa fixation par gousset, l’enlèvement des rivets de fixation pour ne pas interférer avec les mouvements et le réglage du dispositif. Il arrive aussi que l’élément à reconstruire soit un soufflet d’attaches de barre, ce qui est un peu délicat, car cet élément relie le plus souvent 3 barres. Ainsi, le dispositif temporaire doit prendre en compte ces 3 éléments.

Articles de la même catégorie :